top of page
  • Photo du rédacteurFrancis Causse

Jean Moulin fut Préfet de l'Aveyron

En mars 1937, Jean MOULIN est nommé Préfet de l'Aveyron à Rodez et devient à 38 ans le plus jeune Préfet de France. Mais en avril 1937, Pierre COT le rappelle comme Chef de cabinet.

Jean MOULIN revient à la tête de la Préfecture de l'Aveyron en 1938, dans un Département conservateur de droite et clérical, jusque dans l’hémicycle du Conseil Général qui ne compte que deux élus de gauche, dont Paul RAMADIER.

Homme de conviction avec une large ouverture d’esprit, intelligent et respectueux, Jean MOULIN s’allie l’amitié du Président du Conseil Général, MARUEJOULS. Un grande complicité s’instaure entre les deux hommes, tandis que Jean Moulin reçoit la Légion d’honneur à Rodez et participe à l’inauguration de la Foire d'exposition de Rodez, aux côtés du Cardinal VERDIE, archevêque de Paris et natif de l’Aveyron.


Après la défaite de 1940, révoqué, il choisit le parti de la Résistance, et devient en 1943 le premier président du conseil national de la Résistance. Il fut arrêté par la Gestapo en juin 1943. Torturé, il mourut des suites des sévices qu'il avait endurés, lors de son transfert en Allemagne.


Lors de son inhumation au Panthéon, André Malraux exalta ce "chef d'un peuple de la nuit". L'apposition en 1948 d'une plaque sur la façade de la préfecture est venue confirmer le souvenir de Jean Moulin, en rappelant son rôle dans la Résistance et sa fin héroïque.



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La rupture avec Pierre Cot

Jean Moulin, qui fut très proche du ministre de l'Air du Front populaire, se sépare nettement de lui en octobre 1941 et choisit de Gaulle Jean Moulin a été très engagé dans l'aide clandestine aux répu

Etudes Héraultaises

Chers compagnons, Chers amis, A lire…. pour mieux comprendre … http://www.etudesheraultaises.fr/wp-content/uploads/1999-2001-05-jean-moulin-prefet-aveyron.pdf

תגובות


התגובות הושבתו לפוסט הזה.
bottom of page